Press "Enter" to skip to content

Les hommes les plus riches d’Afrique du Sud en 2019

Le magazine Forbes a vient de dévoiler l’identité des hommes les plus riches d’Afrique du Sud en 2019. Comme c’était le cas l’année dernière, le classement est à nouveau dominé par le richissime diamantaire Nicky Oppenheimer, ancien président de la compagnie De Beers.

Le classement des hommes les plus riches d’Afrique du Sud en 2019 est encore dominé par Nicky Oppenheimer. Si l’on se fie au classement Forbes des fortunes d’Afrique établi cette année, le sud-africain perd sa place de seconde fortune du continent africain. Selon les calculs effectués par le média américain, la fortune de Nicky Oppenheimer s’établit cette année à 7,3 milliards de dollars, soit 400 millions de moins par rapport à l’année dernière.

Parmi les 20 africains les plus riches en 2019, on compte seulement cinq fortunes sud-africaines. Le nombre de milliardaires issus du pays de Mandela a donc reculé cette année selon le magazine Forbes. Cette année, trois grosses fortunes sud-africaines sont absence du classement Forbes des hommes les plus riches :

«Les trois Sud-Africains qui ont chuté depuis la liste de l’an dernier sont Stephen Saad, fondateur de la société de médicaments génériques Aspen Pharmacare; Desmond Sacco, président de la société minière de minerai de fer du groupe Assore; et Christoffel Wiese, fondateur du détaillant Pepkor et ancien président du détaillant de meubles Steinhoff International, qui avait acquis Pepkor en 2015. Steinhoff est encore sous le choc d’un scandale comptable révélé en décembre 2018 et peu de temps après, Wiese a quitté son poste de président de la société.», explique le média américain.

En l’absence d’informations pertinentes sur leur fortunes cette année, ils ne seront pas classés parmi les hommes les plus riches d’Afrique du Sud en 2019.
Après Nicky Oppenheimer, le titre de seconde fortune du pays de l’apartheid revient cette année à Johann Rupert. Le patron de la compagnie Richemont voit cependant sa fortune reculer cette année. De 7,2 milliards de dollars, elle s’établit en-dessous des 6 milliards de dollars en 2019 selon les révélations du magazine Forbes.

Depuis 2002, Ivan Glasenberg assure la direction de Glencore, une des plus importantes sociétés de courtage au monde. Malgré une fortune estimée à plus de 4 milliards de dollars, il ne figure pas dans le classement des plus grosses fortunes établi par le média américain. Est-il absent du classement au motif d’être détenteur de plusieurs nationalités ? En plus d’être sud-africain, Ivan Glasenberg détient également les nationalités suisse et australienne.

Mais la double nationalité n’est pas forcément le critère qui définit son absence dans le classement Forbes puisque, comme nous l’explique Kerry Dolan, l’une des journalistes spécialisées dans le calcul de la fortune des africains : «Notre liste répertorie les richesses des milliardaires africains qui résident ou exercent leurs activités principales en Afrique, excluant ainsi le milliardaire d’origine soudanaise Mo Ibrahim, citoyen britannique, et le milliardaire londonien Mohamed Al-Fayed, citoyen égyptien».

Glencore étant une holding dont le siège est basé hors du continent, le sud-africain Ivan Glasenberg est donc exclu du classement des fortunes, à la lumière des explications apportées par Kerry Dolan. Cependant, notre rédaction fera une exception en le citant dans le classement des hommes les plus riches d’Afrique en 2019.

Tableau des sud-africains les plus riches en 2019

• 6e Michiel Le Roux – 1,1 milliard de dollars : la fortune du fondateur de Capitec Bank en baisse, comparé à l’année dernière. Il ferme d’ailleurs la marche du top 20 des fortunes africaines cette année.

• 5e Patrice Motsepe – 2,3 milliards de dollars : contrairement à certains milliardaires de l’année, le noir le plus riche du pays de Mandela a vu sa fortune croître cette année.

• 4e Koos Bekker – 2,3 milliards de dollars : le PDG du groupe de média Naspers figure cette année parmi les dix plus grosses fortunes africaines.

• 3e Ivan Glasenberg – 4,4 milliards de dollars : l’homme d’affaires aux multiples nationalités occupe une place de choix dans ce classement des hommes les plus riches d’Afrique en 2019.

• 2e Johann Rupert – 5,3 milliards de dollars : malgré une fortune en baisse cette année, il demeure la deuxième personnalité la plus fortunée de son pays.

• 1er Nicky Oppenheimer – 7,3 milliards de dollars : l’an passé, sa fortune s’établissait à 7,7 milliards de dollars, ce qui le positionnait devant le richissime milliardaire français Vincent Bolloré.

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mission News Theme by Compete Themes.