Press "Enter" to skip to content

Démission de Guikahue : Niango Eric Bodi recadre Kouassi Patrice

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La démission de Maurice Kacou Guikahue avait été exigée par le député Kouassi Kouamé Patrice dans une lettre ouverte dont le contenu a été diffusé sur la toile. L’élu ivoirien dénonçait la gestion unilatérale des affaires par le secrétaire exécutif en chef du PDCI RDA. En attendant la réaction officielle de l’ancien ministre de la santé, un membre du bureau politique est revenu sur le récentes déclarations du député de la circonscription de Yamoussoukro qui souhaite le départ de Maurice Kacou de la présidence du groupe parlementaire Pdci.

La démission de Maurice Kacou Guikahue de la présidence du groupe parlementaire PDCI RDA, fait actuellement la une de l’actualité politique ivoirienne. S’il figure parmi les fidèles lieutenants d’Henri Konan Bédié, l’ancien ministre de la santé voit sa gestion être remises en cause par l’élu de la circonscription de Yamoussoukro.

Dans sa lettre ouverte, le député Kouassi Kouamé Patrice a sans détour exigé la démission de Guikahué de la présidence du groupe parlementaire Pdci à l’Assemblée Nationale. L’élu ivoirien justifie sa décision par l’incapacité de l’ancien ministre à diriger le groupe Pdci au parlement ivoirien. Pour l’heure, aucune réaction du secrétaire exécutif en chef du parti à cette lettre ouverte.

Mais Maurice Kacou Guikahue peut compter sur de nombreux soutiens au sein de sa famille politique. Membre du bureau politique, Niango Eric Bodi a réagi à la requête formulée par le député Kouassi Kouamé Patrice dit KKP, requête qui concerne la démission de Maurice Kacou de la présidence du groupe parlementaire Pdci.

Dans son droit de réponse, le DG de KwaaMedia a recadré l’élu ivoirien concernant sa requête et ses arguments avancés pour justifier cette nécessité d’évincer Gukahué de la présidence du groupe parlementaire Pdci Rda à l’Assemblée Nationale ivoirienne.

Les vérités de Niango Eric au député KKP

«A l’Honnorable Kouassi Kouame Patrice dit KKP,

Monsieur le députe, c’est avec une tristesse que j’ai lu votre missive au Secrétaire Exécutif en Chef le Docteur Maurice Kacou Guikahue. J’ai été frappe par certaines phrases et encore paragraphes.

Revenons sur certains points.

1- Vous notez dans votre lettre juxtaposée de haine “Dans la foulé, sur une base subjective et ne respectant pas de surcroit la géopolitique du parti comme il est d’usage, vous avez choisi selon votre bon vouloir, les Députés du groupe parlementaire qui devaient nous représenter au sein du bureau de l’Assemblée Nationale.” J’aimerais savoir quelle géopolitique ? Est-elle basée sur les appréhensions ethniques ? Etes-vous un partisan du PDCI Akan ? Je pensais que la géopolitique était basée sur l’acquisition des membres, la propagation des valeurs politiques, la communication ou encore la diplomatie politique utilisant les hommes et les ressources appropriées. Vous pouvez me faire mentir à cause de ma petite connaissance de la chose politique ou votre définition de la géopolitique est biaisée, erronée, répond à des sentiments et objectifs clanique. Il faut savoir pour votre gouverne que le PDCI est un parti inclusif et par souci notamment de géopolitique, il était impérieux et doublé de sens que le président du groupe parlementaire du PDCI ne vienne pas de mes frères Akan mais d’une autre partie de la Cote d’Ivoire. Entre parenthèse, respecter vos ainées politiques qui en savent plus que vous, exemple le président Bedie ou encore le Docteur Guikahue.

2 – Vous critiquez mensongèrement le Secrétaire Exécutif en Chef sur son abstention au vote relatif au changement de la constitution sans éclairer l’opinion nationale et les militants qu’il s’est abstenu sur la forme des procédures et non sur le fond qui est le vote sur la constitution elle-même. Cette omission intellectuelle est d’une mauvaise foi qui peut être attribue à un militant du RDR. N’oubliez pas que vous avez été taxé vous-même selon les rumeurs d’avoir eu des accointances avec certains parlementaires du RHDP pendant la session a Yamoussoukro, mais cela on en reparlera dans mon journal www.kwaanews.com si j’en ai envie.

3 – Ma déception est si grande de lire un espoir de la jeunesse du PDCI critiquer ouvertement son supérieur politique et encore moins son ainée. Je me rappelle lorsque j’avais entendu votre nom courant 2013 pour la première fois. Grande était mon admiration pour un homme rempli de carrure et d’avenir politique. Je m’empressai de “google” votre nom pour voir votre parcours politique et professionnel. Je me suis senti revigorer de la chose politique car je voyais en vous un homme d’avenir. Mais vos actions, sorties et déclarations ont terni l’estime que toute une jeunesse politicienne avait en vous. Votre sortie malencontreuse contre le président Bedie et maintenant contre celui la même qui a bravé vent et marée pour sortir du RHDP devant votre laxisme est malheureux. On attendait cette hargne et combativité lorsque mon frère Valentin Kouassi était dans les geôles du pouvoir. On attendait ces lettres à couper le souffle lorsque le meeting de Yopougon était annulé par le pouvoir en place. Nous jeunes du PDCI voulons des leaders qui crachent sur le pouvoir et non sur leurs semblables.

4 – Vous critiquez le travail du SE en chef sur le congres pendant que les militants du PDCI du district de Yamoussoukro ont besoin en ce moment d’être réconforté par rapport à cette pandémie qui fait peur. Focaliser vous sur l’apprentissage du leadership et le combat du PDCI
Jarrèterai sur ses mots et je continuerai à recadrer ces nouveaux genres de militants qui espèrent être couronné sans avoir mis le pied dans la boue.

Niango Eric Bodi
President de Dinamik Pdci
Membre du Bureau Politique
DG de KwaaMedia».

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mission News Theme by Compete Themes.