Grève des enseignants au Burkina: gouvernement et syndicats proches d’un accord

La grève des enseignants au Burkina Faso devrait très bientôt devenir un mauvais souvenir pour les élèves et les parents qui craignent une année blanche. Les syndicats et parents d’élèves se sont rencontrés jeudi soir à la primature pour de nouvelles discussions sur les revendications du corps enseignant. Selon le responsable des parents d’élèves, la reprise des cours ne serait qu’une question de jours.

La grève des enseignants au Burkina Faso tire probablement à sa fin. Après plus de trois mois de perturbations, les cours dans les établissements secondaires du Faso pourraient reprendre dans les tous prochains jours. Jeudi soir, le premier ministre Paul Thiéba Kaba recevait à nouveau les syndicats d’enseignants pour des discussions sur les revendications soulevées par ces derniers depuis le début de la rentrée scolaire. Cette fois, les parents d’élèves et personnalités religieuses du pays ont été associées aux négociations qui se sont déroulées à la primature. A la sortie de cette rencontre, le président de l’Union nationale des Associations des Parents d’élèves du secondaire et du supérieur au Burkina a donné une conférence de presse en présence des responsables religieux du pays. Hector Ardan Raphaël Ouédraogo s’est montré plutôt optimiste concernant l’issue favorable des discussions qui ont été engagées sous la houlette du Moro Naba :

« C’est sous l’égide du Moro Naba que l’Union Nationale des Associations des Parents d’élèves du secondaire et du supérieur au Burkina a souhaité échangé avec les syndicats autour des autorités religieuses et coutumières, au regard de la situation que nous vivons depuis bientôt quatre mois, afin de trouver une solution définitive qui prévaut au niveau du système éducatif burkinabè… Nous avons discuté et je crois que nous sommes tombés d’accord sur de très grandes avancées… Les discussions ont été engagées en ce début d’après-midi et devaient en principe se poursuivre demain et je crois que avec la grâce de Dieu nous devons parvenir à un protocole d’accord ».

Reprise des cours prévue pour bientôt

Hector Ardan Raphaël Ouédraogo a également appelé les élèves à la retenue, les premières victimes de cette grève des enseignants au Burkina Faso. Le président de l’association des parents d’élèves a aussi tenu à rassurer l’ensemble des parents d’élèves qui vivent de jour en jour dans la crainte d’une année blanche : « à l’endroit des parents d’élèves, nous voudrions les rassurer qu’avec les discussions que nous avons eues cet après-midi, au regard des avancées que nous avons réalisées, nous pouvons penser que dans les tous prochains jours la reprise au niveau de l’enseignement sera effectif. ». Le chef du gouvernement et les syndicats d’enseignants devraient encore engager des discussions ce vendredi à la primature. Un protocole d’accord entre les deux parties devrait être signé ce vendredi pour une reprise effective des cours dès la semaine prochaine. La grève des enseignants qui dure depuis près de 4 mois tourne autour de plusieurs revendications parmi lesquelles l’amélioration des conditions de travail et la revalorisation de la fonction enseignante.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *