Press "Enter" to skip to content

Venance Konan :«Bédié se rapproche de Gbagbo pour reconquérir le pouvoir»

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le rapprochement d’Henri Konan Bédié et Laurent Gbagbo a été scellé par la rencontre entre les deux dinosaures de la politique ivoirienne. Mais pour le journaliste ivoirien Venance Konan, il est un peu trop tôt pour parler de véritable réconciliation entre les deux anciens dirigeants, surtout que cette volonté de rapprochement intervient à moins de deux ans de la prochaine présidentielle. Pour le Dg du quotidien Fraternité Matin, le chef du Pdci tenterait ce rapprochement dans l’unique but de s’assurer le soutien de Gbagbo pour 2020 contre le RHDP.

Dans son éditorial de ce lundi, Venance Konan a consacré sa plume à l’alliance Gbagbo-Bédié qui se profile à l’horizon. En vue de la prochaine présidentielle en Côte d’Ivoire, les deux anciens dirigeants pourraient unir leurs forces pour faire barrage à un troisième mandat du parti unifié d’Alassane Ouattara. Si la réconciliation était le maître-mot de la rencontre entre Gbagbo et Bédié, le journaliste ivoirien Venance Konan estime que ce rapprochement ne contribuera pas véritablement à réconcilier les ivoiriens, puisqu’il ne s’agirait que d’une alliance de circonstance :

«Bédié s’est donc brouillé avec Alassane Ouattara, avec la plupart des cadres de son parti qui ne voulaient pas de la rupture avec le Chef de l’état, et certainement aussi avec Affi N’Guessan, leader de l’une des deux branches du Fpi que Gbagbo ne veut plus voir, même en peinture. Disons les choses clairement : c’est parce que Bédié n’a pas obtenu de Ouattara ce qu’il voulait, à savoir un soutien à sa candidature, qu’il s’est fâché avec ce dernier. Et s’il se rapproche de Gbagbo, c’est pour que ce dernier l’aide à reconquérir le pouvoir, ou, tout au moins, à faire mordre la poussière à Ouattara ou à son poulain lors de la prochaine présidentielle», écrit le journaliste ivoirien.

En attendant d’en savoir d’avantage sur cette réconciliation entre le FPI et le PDCI, Henri Konan Bédié a récemment évoqué comment fonctionnerait la plateforme de l’opposition. D’après le chef du Pdci, tous les autres partis se rangeront derrière le candidat de l’opposition qui accèdera au deuxième tour de la prochaine présidentielle en Côte d’Ivoire.

Pour Venance Konan, «On oublie vite que Gbagbo n’a pas été baptisé le boulanger sans raison. Et pour bien réconcilier les ivoiriens qui ont la mémoire si courte, on donne une seconde vie au concept de l’ivoirité qui avait eu pour conséquence de catégoriser les citoyens de ce pays entre vrais et faux ivoiriens, entre ivoiriens de souche multiséculaire et ivoiriens de circonstance», lisons-nous dans l’éditorial du Dg de Fraternité Matin ce lundi.

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mission News Theme by Compete Themes.