Press "Enter" to skip to content

DJ Arafat est mort : la Côte d’Ivoire rend hommage au roi du coupé décalé

L’artiste ivoirien DJ Arafat est mort ce lundi 12 août après un accident de moto survenu la veille dans la commune de Cocody. En attendant l’hommage national à l’artiste annoncé par le ministre de la culture, la Côte d’Ivoire, en dépit des sensibilités politiques, a honoré la mémoire du Yorobo en adressant de nombreux messages de réconforts à sa famille éplorée de l’artiste.

Au sommet du coupé décalé depuis plus d’une décennie, DJ Arafat est mort dans la matinée de ce lundi à la polyclinique de Deux-Plateaux. L’artiste ivoirien avait été interné d’urgence dans la soirée du dimanche après un accident de moto qui l’avait laissé inconscient dans la commune de Cocody, plus précisément dans le chic quartier d’Angré 7e tranche. Le décès de DJ Arafat est consécutif à un accrochage entre sa moto et la voiture d’une journaliste de Radio Cote d’Ivoire.

Aux dernières nouvelles, la journaliste serait toujours en soins intensif après le choc occasionné par l’accident du Yorobo dans la nuit du dimanche, une soirée où la communauté musulmane ivoirienne célébrait la fête de la tabaski, communément appelé la fête du mouton. La mort du Yorobo a fait réagir de nombreuses personnalités politiques en Côte d’Ivoire.

Le ministre Hamed Bakayoko a rendu hommage au roi du coupé décalé, un artiste qu’il considérait d’ailleurs comme son ‘‘fils’’, eu égard des affinités qu’ils avaient tous les deux. Dans son communiqué, le ministre de la culture a annoncé qu’un hommage national sera rendu à DJ Arafat mort ce lundi dans un regrettable accident de moto survenu dans la soirée du dimanche.

La grande famille du coupé décalé a rendu hommage ce lundi à l’artiste ivoirien. Mais c’est toute la musique ivoirienne qui a été touchée ce 12 août par la disparition du roi du coupé décalé, l’homme qui était au sommet de la tendance musicale pendant une dizaine d’années. S’il y’a bien une chose que ses fans ne cesseront de dire, c’est de clamer haut et fort que leur icone s’en est allé sans avoir été véritablement détrôné du haut de son piédestal, même si la concurrence faisait rage ces quatre dernières années, avec la montée en puissance de certains artistes comme Serge Beynaud.

Les hommes politiques rendent hommage à DJ Arafat

Alassane Ouattara, président de la République : «C’est avec une grande tristesse que j’ai appris le décès prématuré de Houon Ange Didier ‘‘DJ Arafat’’, icône de la jeunesse et ambassadeur de la musique et de la culture ivoirienne. Je présente mes sincères condoléances à sa mère, à ses enfants, à ses familles biologique et artistique ainsi qu’à tous ses fans. Mes prières les accompagnent durant cette douloureuse épreuve».

Amadou Gon Coulibaly, premier ministre : «C’est avec une grande tristesse que j’ai appris le décès de Ange Didier Huon – DJ Arafat, aussi j’adresse mes condoléances les plus sincères à sa famille, ses proches ainsi qu’à tous ses fans, les « chinois et les chinoises » que cet artiste de talent avait conquis de par le monde. Sa renommée dépassait les frontières et il était aimé aussi bien pour sa musique que pour sa générosité. Il restera à jamais dans nos coeurs et dans l’histoire de la musique ivoirienne. Salut l’Artiste! RIP».

Affousiata Bamba Lamine , ancienne ministre ivoirienne de la communication : «J’ai appris avec beaucoup d’émois la triste nouvelle qui vient d’endeuiller la Côte d’Ivoire. Un illustre ambassadeur de la culture ivoirienne vient de nous quitter. Repose en paix ARAFAT car un artiste ne meurt jamais ! Puisse DIEU fortifier ses familles biologique et artistique ainsi que tous ses fans».

Hamed Bakayoko, ministre de la défense : «C’est vrai. La triste nouvelle est une réalité. “DJ Arafat”, mon fils est parti. Je me suis personnellement incliné sur sa dépouille ce matin. Je suis profondément affligé. C’est une lourde perte pour la culture africaine. J’adresse mes prières pour le repos de son âme. Je présente mes condoléances à sa maman, ses enfants, et toute sa famille, à nous ses fans, ainsi qu’à tous les ivoiriens. Son ouvrage et son souvenir resteront à jamais gravés dans nos mémoires. Adieu L’artiste ! Adieu Didier ! R.I.P».

Guillaume Soro, président du Comité Politique : «J’apprends avec tristesse et consternation que l’immense artiste ivoirien, mon jeune frère et ami DJ ARAFAT, n’a pas survécu aux blessures faisant suite à son terrible accident de moto à Abidjan. Une perte inoubliable pour l’art et la jeunesse en Côte d’Ivoire 🇨🇮 ! Mes profondes et fraternelles condoléances à sa famille, à toute la famille artistique et aux millions de fans que DJ ARAFAT avait à travers le monde ! Paix, Foi et Espérance pour l’âme du célèbre disparu! Paris, le 12 août 2019».

Jean-marie Somet, Dg de Côte d’Ivoire tourisme : «Une étoile s’en est allée, un artiste talentueux nous a quitté, Arafat Dj a tiré sa révérence. Mes profondes condoléances à la famille éplorée, à ses fans de par le monde et à toute la Côte d’Ivoire qui a perdu un immense trésor national. Repose en paix Champion».
Amadou Koné, ministre des transports : «C’est avec consternation et tristesse que j’ai appris cet après-midi le décès de l’artiste Houon Ange Didier, connu sous le pseudonyme d’Arafat DJ. J’adresse mes sincères condoléances à sa famille ainsi qu’a tous ses fans. Que le Seigneur l’accueille auprès de lui».

Jean-Marc Yacé, maire de la commune de Cocody : «Triste nouvelle #ArafatDJ J’apprends avec beaucoup de tristesse le décès de DJ Arafat ce jour. Une bien sombre journée pour le monde artistique ivoirien, pour la jeunesse mais aussi pour #Cocody. Toute ma compassion et mon amitié à sa famille et à ses proches. Restons en union de prières pour le repos de son âme. Jean-Marc Yacé».

Charles Blé Goudé, président du Cojep : «ADIEU L’ ARTISTE, Comme de nombreux ivoiriennes et ivoiriens, l’annonce de ta disparition brutale m’a foudroyé et m’a déchiré le coeur. En plus de ton talent, tes coups de gueules, comme ceux de Mohaned Ali, nous manquent déjà. YÔRÔBÔ, à cette jeunesse orpheline de toi depuis ce matin, tu laisses en héritage, le goût du défi et la rage de Vaincre. YÔRÔBÔ, de là où tu es, saches que tu as vécu utile. Hélas, la vie, on en sors jamais vivant. Une étoile en passe de devenir une lune, s’est malheureusement éteinte. YÔRÔBÔ nous te pleurons, toute la Côte d’ivoire te pleure. ADIEU YÔRÔBÔ ADIEU l’artiste».

Mariétou Koné, ministre de la solidarité : «C’est avec tristesse et consternation que j’ai appris le rappel à Dieu, ce jour , de Houon Ange Didier dit Arafat DJ. Je salue sa mémoire et je présente mes condoléances à sa famille biologique, à ses fans, au monde de la culture et à la Côte d’Ivoire toute entière . Qu’il repose en paix ! Adieu l’Artiste».

Yasmina Ouegnin, député de Cocody : «Ce lundi 12 août 2019, Arafat DJ, de son vrai nom Ange Didier Houon, a été brutalement arraché à l’affection de sa famille et de ses nombreux fans, à l’âge de 33 ans. Reconnu pour son talent, sa créativité et son fort tempérament, Arafat est pour une grande partie de la jeunesse ivoirienne et africaine, une source d’inspiration. Il a vécu intensément et a atteint le sommet de son art ” le Coupé Décalé”. Notre pays perd ainsi un grand artiste, une référence internationale. Yako à tous».

La famille du coupé décalé rend hommage à Arafat

Le Molare : «RIP tu t’es battu !!!! Que DIEU t’accorde le paradis».

Serge Beynaud : «Donc tu m’as fait ça hein. On a commencé les répétitions pour notre concert en décembre là on fait comment??? Et le feat qu’on préparait pour surprendre les fans on n’a même pas pu poser les voix tu es parti. pourquoi???».

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mission News Theme by Compete Themes.