Press "Enter" to skip to content

Affi N’Guessan réagit au décès du journaliste Eloi Oulaï

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le décès du journaliste ivoirien Eloi Oulaï est un coup dur pour la presse ivoirienne, même s’il avait pris sa retraite depuis quelques années. Pour Pascal Affi N’Guessan, la Côte d’Ivoire perd grande référence dans l’univers du journalisme professionnel. Pour ceux qui l’ignorent, il avait assumé pendant plusieurs années la fonction de Directeur général de la RTI, la Radiodiffusion Télévision ivoirienne.

Pendant que les fans du coupé décalé pleurent la mort de DJ Arafat, l’univers des journalistes professionnels ivoiriens pleure le décès d’Eloi Oulaï, une légende du micro. A la retraite depuis quelques années, il était l’ancien directeur général de la RTI. Le décès du journaliste ivoirien Eloi Oulaï a été officiellement annoncé dans la journée du dimanche 18 août, soit 24 heures après l’annonce de la mort de Zokora Simplice, un mécène qui était bien connu dans l’univers de la culture en Côte d’Ivoire. A l’instar de nombreuses personnalités politiques, Pascal Affi N’Guessan a également réagi au décès d’Eloi Oulaï, l’émérite journaliste ivoirien qui a servi pendant de longues années la RTI :

«C’est avec beaucoup de peine que j’ai appris la triste nouvelle du décès ce dimanche 18 août 2019, de Eloi Oulaï journaliste émérite à la retraite, ancien directeur à la Radiotélévision ivoirienne. Un autre monument du monde des médias nous quitte alors que nous n’avons pas encore fini de pleurer Ben SOUMAHORO, Pol Dokui et d’autres illustres disparus. Mes condoléances les plus attristées à sa famille, aux journalistes ivoiriens, aux populations de la région du Cavally sa région natale et à tous ceux qui l’ont connu et aimé. Va Eloi, que Dieu Tout-Puissant t’accueille dans son Paradis.», a indiqué ce lundi le président du front populaire ivoirien.

Alain Lobognon, ancien ministre des sports, a lui aussi réagi à la mort du journaliste Eloi Oulaï : «J’apprends ce dimanche matin, le décès d’un professionnel du micro, qui des décennies durant, a donné une vie à la radio nationale en Côte d’Ivoire. Journaliste (sportif) et brillant éditorialiste, Éloi OULAÏ est resté, pour moi, un homme de principes, un homme d’honneur et de dignité qui a su chaque fois, faire la différence entre les choix politiques et la renommée de son pays. Il savait vous arracher le sourire. Parce que sous ses airs d’homme rigoureux, se cachaient un très bon psychologue. Un Homme au grand Cœur qui a tant souffert de la disparition d’un autre journaliste de radio Côte d’Ivoire, mort en exil. Va mon cher Doyen! Tu as servi avec abnégation. Tu as vécu juste! Tu étais un Juste que je n’oublierai jamais». Le programme des obsèques de la légende du micro n’a pas encore été communiqué.

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mission News Theme by Compete Themes.