Press "Enter" to skip to content

Album posthume d’Arafat, droits d’artiste: Universal Music Afrique écarte Carmen Sama

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Avant sa mort, DJ Arafat avait signé à Universal Music Afrique. Le chanteur ivoirien a même sorti un album avec sa maison de production, un album qui sera réédité puis commercialisé à nouveau, avec des featuring inédits. La maison de production rappelle que les droits de l’artiste seront bel et bien perçus par ses ayant-droits. Mais Carmen Sama, l’épouse de l’artiste ivoirien, ne percevra rien de la maison de production.

Universal Music Afrique entend pérenniser l’œuvre de DJ Arafat, décédé il y’a environ une dizaine de jours des suites d’un accident de moto. La maison de production du chanteur a récemment révélé que plusieurs chansons inexploitées de l’artiste seront mises sur le marché très bientôt. L’album posthume de DJ Arafat comprendra de nombreuses collaborations avec des artistes internationalement connus : «Nous commercialiserons bientôt un album posthume qui sera la réédition de l’album “Renaissance” avec des inédits de DJ Arafat et des collaborations internationales et panafricaines. Faites confiance au Daishikan, il n’a pas fini de nous faire chanter et danser.», explique Universal Music Africa dans un communiqué.

Mais ce n’est pas tout, puisque la maison de production du chanteur prévoit de mettre sur le marché des objets commémoratifs du chanteur décédé. Et comme on peut s’en douter, les droits de l’artiste sur l’album posthume et les objets commémoratifs, seront reversés à ses ayants-droits. Mais Carmen Sama ne figure pas sur la liste des ayants-droits officiellement reconnus par Universal Music Afrique : «Nous nous assurerons que les enfants de Didier bénéficieront pleinement du fruit du travail de leur père en leur qualité de successeurs légitimes».

Carmen Sama, la mère de la ‘‘Chine’’, ne percevra donc rien de la part de la maison de production de son époux. Si le mariage traditionnel l’a uni à DJ Arafat il y’a quelques mois, Carmen n’est pas l’épouse légitime du chanteur ivoirien décédé, raison pour laquelle elle n’est pas classée sur la liste des ayants-droits reconnus par Universal Music Afrique. Mais étant la mère de Rafna, l’unique fille de DJ Arafat, Carmen Sama devrait aussi toucher une part des revenus générés par l’album posthume de son époux, et ses droits d’artistes chez Universal Music Africa.

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mission News Theme by Compete Themes.