Press "Enter" to skip to content

BEPC 2021 Côte d’Ivoire : Charles Blé Goudé interpelle Mariatou Koné

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Bepc session 2021 en Côte d’Ivoire fait l’objet de polémique depuis le déroulement des épreuves écrites d’admissibilité. Durant la première journée de composition, les élèves se sont retrouvés face à des épreuves qui ne figuraient pas au programme, une situation qui a amené le ministère de l’éducation nationale à procéder à un réaménagement de son calendrier.

Le BEPC 2021 en Côte d’Ivoire est entré dans sa phase de composition le lundi 14 juin comme annoncé dans le calendrier de l’examen. Mais les élèves étaient loin de se douter qu’ils seraient confrontés à des surprises inédites, comme la reprogrammation de l’épreuve de physique-chimie, épreuve reprogrammée pour ce mercredi 16 juin. Les candidats au Bepc 2021 en Côte d’Ivoire n’avaient pas été en mesure de traiter la première épreuve de physique chimie qui leur avait été proposée le lundi.

Les épreuves proposées aux candidats n’avaient pas été étudiées au programme cette année. Face à cette situation a qui aura perturbé quelques candidats, le ministère de l’éducation nationale, dirigée par la ministre Mariatou Koné, a très rapidement fait jouer la carte de l’assurance.

Dans une information diffusée dans la soirée du lundi, le ministère de l’éducation nationale a annoncé la reprise des épreuves de physique chimie, une information qui a rassuré les candidats qui pour certains, étaient déboussolés lors de la première journée des épreuves écrites du Bepc 2021 en Côte d’Ivoire, face à la programmation d’épreuves qui n’avaient pas été étudiées cette année. Le ministère de l’éducation nationale a également tenu à rassurer les candidats pour une épreuve de Mathématique qui ne figurait pas au programme de l’année.

Président du Cojep, Charles Blé Goudé fait partie des personnalités politiques à avoir réagir à l’organisation quelque peu perturbée du Bepc 2021 en Côte d’Ivoire. Pour l’ancien leader de la galaxie patriotique, le gouvernement devrait diligenter une enquête dans le but de situer les responsabilités sur ce dysfonctionnement dans l’organisation de l’examen du Bepc :

«Les épreuves écrites de l’examen du Brevet d’Etude du Premier Cycle (BEPC) ont débuté le lundi 14 Juin 2021. Malheusement la première journée a connu le report des épreuves de Physique-Chimie parce que les exercices soumis aux candidats étaient hors programme. Le Mardi 15 Juin, l’exercice 5 de l’épreuve de mathématique a été à son tour retiré de la composition pour la même raison. Pire, la Direction des Examens et Concours (DECO), dans la gestion de cette fâcheuse affaire se trompe elle-même dans son erratum. Cette situation, appelle à des interrogations: Comment est-il possible que la direction des examens et concours puisse proposer aux candidats des exercices qui n’ont pas été au programme au cours de l’année scolaire 2020-2021 ? Les responsables en charge de l’organisation des examens à tirage sont-ils vraiment compétents en la matière ? Le COJEP condamne et dénonce ce laxisme d’une extrême gravité ; Le COJEP se tient aux côtés de tous les élèves et de tous les  candidats à l’examen du BEPC, qui à l’évidence subissent un traumatisme à nul égard. Le COJEP reste solidaire du personnel éducatif et des parents d’élève dont les efforts consentis au cours de cette année risquent d’être compromis par l’incompétence de certains acteurs du système éducatif. Le COJEP interpelle le gouvernement sur le discrédit jeté sur l’image du pays tout entier à travers cette mauvaise organisation de l’examen du BEPC 2021 ; Le COJEP demande que des enquêtes soient diligentées afin d’établir les responsabilités», indique le parti de Charles Blé Goudé dans un communiqué rendu dans la soirée du mardi 15 juin.

Et le Cojep va encore plus loin en exigeant des sanctions à l’encontre des responsables de ces ‘‘erratum’’ qui auront perturbé quelque peu le déroulement des épreuves écrites du Bepc session 2021 en Côte d’Ivoire :

«Le COJEP demande à la suite de ces enquêtes que des Sanctions soient prises à l’encontre des responsables de cette situation qui finit de mettre à nu le mal qui ronge notre système éducatif et scolaire; Pour finir,  le COJEP souhaite que toutes les dispositions soient prises afin d’éviter que les candidats aux épreuves du Baccalauréat et autres examens à grand tirage ne soient soumis au même traumatisme»,

a fait savoir le parti de Charles Blé Goudé.

La ministre Mariatou Koné s’est engagée depuis son arrivée à la tête du ministère de l’éducation nationale, à rehausser davantage l’image de la Côte d’Ivoire et le niveau du système éducatif ivoirien. Dans le cadre de sa mission, la ministre de l’éducation nationale s’était engagée dans une campagne de sensibilisation sur la fraude aux différents examens scolaires.

Mais les consignes de la ministre ivoirienne n’ont pas été suivies à la lettre par tous les enseignants visiblement. Quatre enseignants ont été épinglés pour fraude pendant le déroulement des épreuves orales du Bepc 2021 en Côte d’Ivoire. Ces enseignants fraudeurs encourent de nombreuses sanctions qui peuvent aller jusqu’à la radiation.

La proclamation des résultats du Bepc session 20201 en Côte d’Ivoire est prévue pour le mardi selon le calendrier des examens scolaires. L’an dernier, le taux de réussite du Bepc au niveau national s’établissait autour de 53, 17%.

 

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mission News Theme by Compete Themes.