Press "Enter" to skip to content

Mali: une quinzaine de soldats tués dans l’attaque d’un camp à Mopti

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le dimanche 17 mars 2019 a été une journée meurtrière pour les forces armées maliennes dans la ville de Mopti. Tôt dans la matinée, des terroristes lourdement armés ont attaqué le camp militaire de Dioura, faisant ainsi une quinzaine de morts dans les rangs des FAMA selon un communiqué officiel.

Tôt dans la matinée de 17 mars, des hommes lourdement armés ont attaqué le camp de Dioura dans la ville de Mopti située dans le centre du Mali. La base militaire a été attaquée «ce matin aux environs de 06H00 par des terroristes. Les combats ont causé des pertes des deux côtés. A l’heure actuelle, l’aviation militaire survole la localité et des renforts terrestres sont en mouvement. L’évaluation de la situation est en cours sur le terrain», ont confirmé les Forces armées maliennes dans un communiqué officiel.

Selon les témoignages recueillis, une quarantaine d’hommes seraient à l’origine de cette sanglante attaque qui a causé la mort de plus d’une dizaine de soldats maliens. Pour l’instant, l’armée malienne n’a pas encore confirmé la mort des quinze soldats comme rapporté dans plusieurs témoignages. Mais de nombreuses sources sécuritaires maliennes confirment que le bilan de l’attaque du camp de Dioura se dimanche matin était lourd, sans trop s’avancer sur un chiffre exact.

Selon une source au sein de l’armée malienne, le commando à l’origine de l’attaque du dimanche est arrivé sur les lieux à moto et à bord de plusieurs véhicules. Les forces armées du Mali confirment que la riposte à cette attaque meurtrière à Mopti ce dimanche n’a pas tardé. Cependant, certains médias révèlent que les assaillants ont mis en déroute les soldats qui occupaient le camp (environ 200 militaires).

Ensuite, les terroristes auraient mis la main sur plusieurs armes et munitions avant de mettre le feu à la base militaire, selon un témoignage que nous avons reçus. L’armée malienne confirme des pertes dans les deux camps, mais aucun chiffre n’a pour l’instant été établi.

Depuis la chute du régime de Kadhafi, les attaques armées dans le nord du Mali ont connu une ascendance sans précédent. Selon un rapport officiel des Nations, 273 attaques armées ont été recensées l’année dernière sur le territoire malien.

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mission News Theme by Compete Themes.