Press "Enter" to skip to content

André Silver Konan réclame le poste de Kandia Camara

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

André Silver Konan, à l’instar de nombreux critiques ivoiriens, a réagi au dernier rapport PASEC sur le système éducatif ivoirien, un rapport qui est tout sauf glorieux. Pour le journaliste ivoirien, l’une des solutions pour redorer le blason de l’école ivoirienne serait d’engager de vastes réformes au niveau de l’éducation nationale, une mission à laquelle il compte s’employer si toutefois le RHDP décidait de lui confier le ministère dirigé depuis une décennie par Kandia Camara.

André Silver Konan charge de nouveau la ministre Kandia Camara après les résultats de l’évaluation Pasec sur les systèmes éducatifs des pays de l’Afrique francophone subsaharienne. A en juger par ce rapport publié il y’a quelques jours, la Côte d’Ivoire ne ferait pas partie des meilleures élèves en Afrique francophone, au niveau de l’éducation nationale. Pour le journaliste et critique André Silver Konan, il faudrait engager de vastes réformes au niveau de l’éducation nationale dirigé depuis 2011 par Kandia Camara.

Le critique ivoirien fait savoir qu’il aurait les capacités d’engranger cette réforme du système éducatif ivoirien, si le pouvoir en place, à savoir le RHDP, prenait la décision de lui confier ce vaste chantier :

«Que le RHDP me donne l’Education nationale et je transforme l’école ivoirienne d’ici 2025 à travers une réforme profonde basée sur la transparence (à commencer par l’impression des feuilles d’examen en Côte d’Ivoire, des procédures claires qui empêchent la corruption dans le recrutement des enseignants, etc.) et l’efficacité. Exemple : réduire de 6 à 4 ans ou 5 ans (système canadien), le cycle primaire, favoriser l’émergence des compétences (il n’est pas normal qu’un élève brillant en dessins et médiocre en mathématiques, soit considéré comme nul à l’école, alors qu’il suffit de l’accompagner là où il excelle), etc. Il faut une vision à l’école et cette vision doit être soutenue, non pas seulement par une volonté, mais par une profonde et sérieuse réflexion.», a déclaré le journaliste ivoirien.

Evidemment cette déclaration a suscité de nombreuses réactions. Pour nombres de ses détracteurs, André Silver Konan réclame le poste de Kandia Camara pour rejoindre tout simplement le pouvoir en place contre lequel il a engagé depuis des années une lutte sur certains fronts. Officiellement, la ministre de l’éducation nationale, Kandia Camara, n’a pas encore réagi à la dernière évaluation internationale de l’ONG Pasec sur le système éducatif ivoirien.

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mission News Theme by Compete Themes.