Press "Enter" to skip to content

Les obsèques de DJ Arafat suscitent un vent de colère en Côte d’Ivoire

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le programme des obsèques de DJ Arafat a été dévoilé au grand public il y’a quelques jours. A une semaine de l’inhumation du roi du coupé décalé, un vent de colère gagne certains ivoiriens qui s’interrogent sur les véritables raisons de la grande implication du gouvernement dans les funérailles du chanteur décédé.

Décédé suite à un accident de moto la semaine dernière, DJ Arafat aura droit à des obsèques grandioses en Côte d’Ivoire. Selon le programme établi par le comité d’organisation, une grande veillée artistique aura lieu le vendredi 30 août prochain au stade Félix Houphouët Boigny. Les organisateurs avaient soumis une demande auprès des autorités pour l’accès aux portes du stade ivoirien, une requête à laquelle les autorités ivoiriennes ont accédé. Après la grande veillée, DJ Arafat sera inhumé au cimetière de Williamsville le samedi 31 août 2019 à 8h. Et la famille n’aura aucun sous à débourser pour l’organisation des obsèques de DJ Arafat.

La raison, l’état de Côte d’Ivoire, a décidé de prendre en charge l’intégralité des frais et dépenses liées aux funérailles du chanteur ivoirien décédé à Abidjan. Mais ce n’est pas tout, le chef de l’état compte aller encore plus loin dans son soutien à la famille du défunt, notamment avec la mise en place d’une commission juridique chargée de récolter et redistribuer équitablement les dons qui seront reçus lors des funérailles du chanteur ivoirien. Selon le ministre de la culture, le chef de l’Etat aurait même suggéré l’ouverture d’un musée où seraient exposées les œuvres du Yorobo.

Les revenus générés par ce musée seront intégralement reversés aux ayant-droits. Si les ivoiriens ont salué tous ces efforts consentis par le gouvernement pour les obsèques de DJ Arafat, certains déplorent en revanche le silence quasi silence de l’Etat ivoirien sur la disparition de certaines icones de la musique ivoirienne. DJ Arafat aura droit à des funérailles grandioses auxquelles n’ont pas eu droit certaines figures emblématiques de l’art ivoirien.

Quand on sait qu’aucun musée littéraire n’a été ouvert pour exposer des œuvres de certains écrivains comme Ahmadou Kourouma ou Jean-Marie Adiaffi, les obsèques grandioses que préparent le gouvernement pour DJ Arafat en Côte d’Ivoire suscitent un sentiment d’injustice et d’inégalité chez certains. Et pour les théoriciens du complot, la prise en charge des obsèques de DJ Arafat par le chef de l’Etat n’est pas un hasard.

Pour ces théoriciens du complot, le vaste élan de solidarité gouvernemental autour des funérailles de l’artiste ivoirien serait lié à la possible appartenance de ce dernier au cercle de la Franc-maçonnerie, un cercle auquel appartiendraient certaines personnalités du gouvernement, en plus du chanteur ivoirien décédé.

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mission News Theme by Compete Themes.