Press "Enter" to skip to content

Covid-Organics, Apivirine : Simone Gbagbo appelle à encourager les chercheurs africains

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Officiellement, aucun traitement contre le nouveau coronavirus n’a encore été recommandé par l’Organisation Mondiale de la Santé. En Afrique, le Covid-Organics du Madagascar et l’Apivirine du chercheur béninois Agon Valentin sont aujourd’hui considérés par certains, comme des révolutions dans la lutte contre la Covid-19. Ancienne première ivoirienne, Simone Gbagbo a appelé à soutenir les chercheurs africains qui proposent des traitements contre le nouveau coronavirus.

«Ma première conviction est que la pandémie de la Covid-19 est certes une grande épreuve de dimension mondiale, mais nous devons surtout y percevoir l’opportunité offerte aux Ivoiriens, et aux Africains de trouver dans leurs ressources propres, des solutions locales à cette pandémie et à toutes les autres crises qui peuvent survenir. De la sorte, nous peuples d’Afrique, nous apporterons une réponse puissante et triomphante à ce défi mondial.

C’est le lieu de saluer avec force, les trouvailles des chercheurs africains qui tentent d’apporter des solutions à la crise.

‒ Je tiens à dire ma fierté et mon admiration aux chercheurs ivoiriens qui ont déjà des propositions de solutions sorties de leurs laboratoires.
‒ Je salue le Docteur Jérôme MUYANGI dont les recherches sur la plante “Artemisia” ont permis à l’Institut Malgache de Recherches Appliquées (IMRA) de créer le Covid-Organics, qui est aujourd’hui la pierre angulaire de la lutte contre la COVID-19 à Madagascar.
‒ Je pense aussi au Professeur Béninois AGON Valentin, inventeur de l’Apivirine, aujourd’hui proposé comme remède contre le Coronavirus.

Ces pistes de solutions africaines suscitent des débats parfois passionnés, et cela est très positif. Elles sont à relever et à encourager car elles sont un signe visible de la qualité et de la vitalité des ressources endogènes à l’Afrique.

Nous devons féliciter et encourager nos chercheurs et leur recommander d’être irréprochables dans leur démarche scientifique. Ils sont scientifiquement aussi bien formés que n’importe quel autre chercheur dans le monde.

Nous devons en Afrique, manifester une volonté politique plus forte, accorder à la recherche locale, de plus grands moyens, en promouvoir, soutenir et même défendre les résultats.

À ce propos, le Président Malgache, Andry Rajoelina qui s’est battu aux côtés des chercheurs de l’Institut Malgache de Recherches Appliquées (IMRA) pour imposer dans son pays et au monde, le Covid-Organics, est un bel exemple à suivre.

Nous devons davantage apprendre à compter d’abord et avant tout sur nous-mêmes. Nous devons sortir de la timidité, et proclamer nos solutions sans complexe et sans crainte.

Moi, je reste convaincu qu’en ce qui concerne la COVID-19, ou toute autre maladie, l’Afrique est capable de produire des remèdes efficaces pour le bien du monde entier.

Il nous faut aussi, féliciter tous ces jeunes, qui ont décidé de relever le défi que représente ce virus pour l’humanité. Ils ont tous actionné leurs talents créatifs et cela est heureux. De sorte qu’ aujourd’hui :

‒ Ils confectionnent des masques d’aussi grande qualité que ceux qui sont importés.
‒ Ils proposent des appareils utilisables par les praticiens.
‒ Ils fabriquent des instruments pour le lavage des mains, et c’est tant mieux.

C’est comme cela qu’une nation avance. Elle se lève, invente, crée, acquiert de l’assurance et s’impose.
Bravo à tous.», a déclaré Simone Gbagbo, ancienne première dame de Côte d’Ivoire.

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mission News Theme by Compete Themes.