Press "Enter" to skip to content

Kemi Seba arrêté au Bénin après son expulsion de la Côte d’Ivoire

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Expulsé de la Côte d’Ivoire dans la soirée du mardi, Kemi Seba a atterri au Bénin où sa famille était restée pendant des heures sans nouvelles de lui. Selon le bureau de communication de l’ONG Urgences Panafricanistes, l’activiste franco-béninois serait actuellement détenu à la Direction du Renseignement Territorial. Arrivé à Abidjan samedi dernier, le panafricaniste était attendu dans la capitale ivoirienne pour une mobilisation contre le néocolonialisme.

Le séjour de Kemi Seba en Côte d’Ivoire a été écourté suite à son expulsion du territoire ivoirien vers le Bénin dans la soirée du mardi. Considéré comme le nouveau symbole de la lutte anti Cfa, l’activiste franco-béninois devait animer un meeting cette fin de semaine dans la capitale ivoirienne contre le néocolonialisme.

Expulsé de la Côte d’Ivoire, Kemi Seba a atterri au Bénin tard dans la soirée. Mais les proches de l’activiste sont restées sans nouvelles de lui pendant des heures, poussant même son épouse à signaler sa disparition sur les réseaux sociaux :

« Que veulent-ils faire à mon mari? Nous sommes toujours sans nouvelles de mon époux ce matin, après avoir furtivement échangé hier nuit à son arrivée à Cotonou. Il a indiqué être détenu par la DST sur demande d’interpole. Pourquoi le détiennent-ils ?», indiquait il y’a quelques heures sur les réseaux sociaux Etuma Ayissi, l’épouse de Kemi Seba.

Mais on en sait désormais un peu plus sur la destination actuelle de l’activiste franco-béninois expulsé de la Côte d’Ivoire mardi soir. Après avoir atterri au Bénin, Kemi Seba a été mis aux arrêts et conduit dans les locaux de la DRT, la Direction du Renseignement Territorial :

«Expulsé depuis hier de la Côte d’Ivoire à la demande du régime Ouattara, Kemi SEBA arrivé au Bénin depuis minuit, se trouve toujours retenu dans les locaux de la Direction du Renseignement Territorial (D.R.T) sous instruction du Ministre de l’Intérieur Mr SAKA LAFIA, qui décidera de son sort.», a fait savoir ce mercredi le service de communication de l’ONG Urgences Panafricanistes.

Considéré comme une persona non grata au Sénégal, l’activiste franco-béninois devient de plus en plus indésirable dans les pays membres de la communauté Franc Cfa. Après le Sénégal, la Côte d’Ivoire fait partie des pays où le franco-béninois n’est pas le bienvenu, du moins pour l’instant.

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mission News Theme by Compete Themes.