Press "Enter" to skip to content

Coronavirus en Afrique : la chloroquine opère des miracles en Algérie

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Coronavirus en Afrique gagne du terrain, même si le seuil de contamination, comparé à celui des autres continents, reste relativement faible. Suite aux résultats des premiers essais du Pr Didier Raoult avec la chloroquine, de nombreux pays africains ont décidé de recourir à ce traitement pour freiner l’épidémie Covid-19. En Algérie, la solution proposée par le virologue français a déjà produit des premiers miracles.

Face à la propagation du coronavirus en Afrique, la chloroquine est déjà à l’essai dans plusieurs pays africains, notamment au niveau du Maghreb. En Algérie, le traitement proposé par le Pr Didier Raoult a été administré à une soixantaine de malades atteints du Covid-19.

Ces essais lancés sur la base de ce traitement font suite aux résultats concluants publiés par le virologue français, des résultats qui font l’objet d’une vive polémique au sein de la communauté scientifique française. Selon le ministre algérien de la santé, «Les premiers résultats des cas ayant pris la chloroquine sont satisfaisants», précisant toutefois qu’il faudrait patienter «environ une semaine pour avoir une étude plus fiable et précise».

Le mois dernier, le Maroc achetait tout un stock de chloroquine auprès du géant pharmaceutique Sanofi. En dépit des réserves de l’OMS sur ce traitement, l’Afrique entend combattre le coronavirus grâce à la chloroquine. En Afrique de l’ouest, le Burkina Faso a déjà annoncé que des essais cliniques à base de ce traitement seront bientôt lancés.

En Côte d’Ivoire, la chloroquine figure parmi les pistes analysées de près par le ministère de la santé, qui met toutefois en garde contre l’auto-médication à base de ce traitement. La progression du coronavirus en Afrique inquiète l’organisation mondiale de la santé qui avait récemment appelé les africains à se préparer au pire avec cette épidémie.

Le secrétaire général des Nations Unis a lui aussi tiré la sonnette d’alarme sur les conséquences de cette épidémie sur le continent africain. Concernant l’usage de la chloroquine des essais massifs ont été lancés au niveau de l’Europe, des essais dont les résultats devraient être connus au cours de ce mois d’avril.

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mission News Theme by Compete Themes.