Press "Enter" to skip to content

Présidentielle en RDC : Felix Tshisekedi sera investi le 24 janvier 2019

La présidentielle en RDC fait toujours la une des grands journaux congolais. Après la proclamation des résultats, le Conseil Constitutionnel a définitivement confirmé dimanche la victoire de Felix Tshisekedi à la présidentielle du 30 décembre dernier. Le nouveau président congolais n’attend plus que son investiture pour entrer officiellement dans ses nouvelles fonctions.

Déclaré vainqueur de la présidentielle en RDC, Felix Tshisekedi est désormais dans l’attente de son investiture pour prendre officiellement ses fonctions. Selon une information dévoilée par son porte-parole ce lundi, la cérémonie d’investiture et de prestation de serment aura lieu le jeudi prochain à Kinshasa : «L’investiture interviendra ce jeudi 24 janvier. En tout cas, nous faisons tout pour que toutes les dispositions sécuritaires, protocolaires soient prises concernant l’organisation de la cérémonie ce jour-là», a souligné Vidiye Tshimanga. Selon le premier chronogramme dévoilé par la CENI, la cérémonie d’investiture était initialement prévue pour le mardi 22 janvier. Mais elle sera repoussée de deux jours finalement.

La cérémonie d’investiture de Felix Tshisekedi intervient alors des doutes subsistent sur la crédibilité des résultats provisoires annoncés par la CENI. Selon l’instance dirigée par Corneille Nangaa, c’est Félix Tshisekedi qui est arrivé en tête de la présidentielle en RDC avec plus de 38% des suffrages exprimés. Le départ de l’accord de Genève a visiblement été un choix gagnant pour le président de l’UDPS, puisqu’il sera le successeur de Joseph Kabila selon la CENI et le Conseil Constitutionnel. La plus haute juridiction du pays a tranché dimanche en faveur de Tshisekedi dont la victoire était contestée par Martin Fayulu et une partie de la communauté internationale. La France avait par ailleurs recommandé un recomptage des voix, une requête qui ne sera guère prise en compte par le conseil constitutionnel congolais.

L’un des premiers dirigeants à avoir officiellement reconnu la victoire de Tshisekedi était le sud-africain Cyril Ramaphosa : « Et maintenant que la plus haute cour du pays a statué, tout le peuple congolais et toutes les parties prenantes sont instamment priés d’accepter les résultats de la Cour et d’aller de l’avant pour consolider la démocratie et préserver la paix, la stabilité et la sécurité du pays ». Le successeur de Jacob Zuma sera probablement aux premières loges lors de la cérémonie d’investiture de Tshisekedi prévue pour le jeudi 24 janvier 2019.

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mission News Theme by Compete Themes.