Press "Enter" to skip to content

Présidentielle 2020 : Gon Coulibaly invite Bédié à se retirer

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La présidentielle de 2020 en Côte d’Ivoire suscite un engouement sans précédent, d’autant plus qu’une participation d’Henri Konan Bédié reste encore à l’ordre du jour dans ce scrutin. Interrogé à diverses reprises, le président du PDCI RDA reste ouvert à toutes les options, y compris celle d’une candidature au prochain scrutin présidentiel en Côte d’Ivoire, une candidature à laquelle n’adhère guère le premier ministre Amadou Gon Coulibaly.

Le candidat du PDCI à la prochaine présidentielle en Côte d’Ivoire sera connu à l’issue du prochain congrès du parti. La date tant attendue de ce congrès sera bientôt connue puisque le parti d’Henri Konan Bédié tiendra en décembre un bureau politique concernant la tenue de cette convention. En attendant que ne soit connu le candidat officiel, des voix s’élèvent de plus en plus au sein du PDCI pour exiger une candidature d’Henri Konan Bédié à la présidentielle de 2020 en Côte d’Ivoire.

Il y’a quelques mois, une section de son parti en France affirmait dans une déclaration qu’elle était favorable à une candidature du sphinx de Daoukro au scrutin présidentiel d’octobre 2020 en Côte d’Ivoire. En dépit d’une popularité en hausse au sein de sa famille politique, Henri Konan Bédié est souvent critiqué en raison de son âge. Le doyen d’âge de la scène politique ivoirienne aura 86 ans lors de la présidentielle de 2020, ce qui ne l’empêche pas pour autant de nourrir des ambitions pour cette élection, même s’il confie le choix du candidat prioritairement à sa famille politique.

Pour le premier Amadou Gon Coulibaly, le président du PDCI devrait songer à la retraite politique, plutôt que de nourrir secrètement des ambitions politiques pour le prochain scrutin présidentiel :

«Il a déjà été Chef de l’État et son bilan ne plaide pas vraiment en sa faveur. A l’époque, il n’était vraiment pas parvenu à rassembler la nation, tâche à laquelle nous nous sommes attelés en créant le Rhdp. Je suis surpris d’entendre aujourd’hui encore, certains de ses propos qui ne peuvent, selon moi, que contribuer à la division des ivoiriens. A titre personnel, je considère qu’il a fait son temps et que le moment est venu pour lui de se reposer, de jouer le rôle de sage, de partager son expérience avec les nouvelles générations», révèle le premier ministre ivoirien dans une interview exclusive accordée au média Jeune Afrique.

Au sein du PDCI, très peu de cadres osent pour l’instant apporter des critiques sur la supposée candidature d’Henri Konan Bédié à la présidentielle de 2020. Fragilisé par de nombreuses défections, le plus vieux parti politique ivoirien tente pour l’instant de faire bloc derrière son leader, l’ancien président ivoirien qui conduit cette formation politique depuis un quart de siècles.

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mission News Theme by Compete Themes.