Press "Enter" to skip to content

Les vérités de Doumbia Major sur l’acquisition de la résidence de Guillaume Soro

L’acquisition de la résidence de Guillaume Soro, faite à hauteur de 1,5 milliard de francs Cfa, suscite une vive polémique depuis fin décembre dernier. La villa dans laquelle résidait depuis des année l’ancien chef du parlement ivoirien, a été saisie à l’issue d’une enquête pour blanchiment d’argent. Doumbia Major, président du CPR, est revenu sur l’achat de ce bien immobilier conclu en 2008 lorsque l’ex-Pan était encore premier ministre.

«Guillaume Soro, ce n’est pas de la trempe des petits voleurs de poulets , lui c’est une maison valant 1 milliard 500 millions qu’il vole. Il y a voleur et voleur !
Il fait payer un logement de fonction par le trésor public, le trésor public décaisse les fonds, et au lieu de faire payer par l’agence qui s’occupe du patrimoine de l’état, il fait créer une société immobilière qu’il fait diriger par son homme de main soul To soul et c’est la société de kamarate souleymane dit soul To soul qui devient propriétaire d’une maison que Soro habite, et qui est achetée avec l’argent du contribuable.

Lorsque le trésor public se rend compte que la maison n’est pas inscrite au compte du patrimoine de l’état et qu’elle mène son enquête, c’est en ce moment que soul To soul engagé les démarches en 2019, pour boucler l’acquisition en cherchant à la faire enregistrer comme propriété de sa SCI, au niveau du trésor public.

L’affaire pète au grand jour et Soro qui est au centre de l’affaire, engage des négociations souterraines avec le trésor public. Ces négociations n’aboutissent pas, parce que le trésor public se rend compte que pendant que Soro engageait des négociations, soul To soul était en train de régulariser les papiers de la maison pour la vendre au compte de sa SCI. Une tentative de blanchiment de l’argent de l’état volé de manière habile.

Quand un individu trempé dans des histoires de vol de maison, des histoires de détournement de fonds et de blanchiment d’argent, vient s’arrêter devant le peuple pour dire qu’il veut diriger un peuple dont il ne se gêne pas pour voler le bien public, je me dit qu’il faut avoir affaire à un peuple masochiste, pour avoir des gens pour suivre un individu pareil, en totale faillite morale.

Quand nous étions jeunes , le même Soro avait détourné des fonds remis par le directeur du CROU Gbocho Chonou Emmanuel, pour que les étudiants puissent l’utiliser pour organiser les festivités de fin d’année.
Nous l’avons jugé à une Assemblée Générale organisée au MontZatro à Yopougon, où il a été condamné pour acte de péculat ( vol de deniers publics ) . C’est de cette période qu’il a eu son surnom de “peculard “.

Je me souviens encore que c’est le même soul To soul, le complice des affaires sales de Guillaume, qui ne supportant pas l’humiliation publique affligée à Soro au cours de cette assemblée générale où l’acte malhonnête de Soro à été qualifié par moi de Péculat, a déchiré ce jour mon blouson vert resté sur une chaise, lors d’une altercation qui a suivie l’AG de MontZatro.

Je rigole encore quand je me souviens de sa phrase : “toi major , je vais prendre tes dents pour faire collier”

Quand j’observe le comportement de Soro d’aujourd’hui et les affaires de vol de maison dans lesquels il se trouve impliqué, je me dis qu’il ne fait que confirmer l’adage qui dit : “qui vol un oeuf, volera un boeuf “.»

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *